Histoire

Notre Union Professionnelle est la plus ancienne de Belgique et elle célèbrera, en cette année 2018, ses 125 ans. Cette ancienneté et ce long passé, nous rendent sans doute responsable de défendre les valeurs de la presse périodique, mais aussi de les promouvoir. Si l’A.J.P.B.E. est de droit belge, elle n’en est pas moins une Union professionnelle  internationale. Elle délivre des cartes de presse non seulement à des journalistes belges, mais aussi à de nombreux pays étrangers. Cela concerne tous les métiers du journalisme : cameramen, photographes, réalisateurs, techniciens…

L’A.J.P.B.E. est une vieille dame, mais elle se remet constamment en question et tente de s’adapter aux réalités du monde actuel. Elle se penche actuellement sur la presse Internet et étudie avec attention ce phénomène, que personne n’aurait pu imaginer à la fin du 19ème siècle… même dans les romans de Sir Arthur Conan Doyle. Notre union est très concernée par cette évolution indéniable et compte bien s’adresser à ceux qui font partie de ce nouveau monde médiatique. Nous sommes convaincus de la qualité du travail de bon nombre d’entre ces nouveaux « journalistes du 21ème siècle » et étudions activement les possibilités de leur permettre de nous rejoindre, avec les mêmes critères stricts de qualité journalistique et de respect de nos valeurs, que pour tout candidat à l’adhésion. Ce sera sans doute un grand tournant dans l’histoire de l’A.J.P.B.E., mais c’est ce qui lui permet de ne pas rester sur ses acquis et de suivre l’évolution des médias.

1893 – 2018 > 125 ans de l’AJPBE
IL Y A 125 ANS

Développement des sciences et des techniques, industrialisation, nouvelles idéologies politiques, mouvements sociaux marquent le monde tout au long du XIXe siècle. Des guerres de sa dernière décennie laissent des traces toujours vives aujourd’hui, comme la situation de Taïwan ou le cas de Guantánamo, base militaire américaine à Cuba.

1893 en Belgique. L’Art Nouveau multiplie ses créations en architecture, dans les arts appliqués, l’orfèvrerie, la reliure, la typographie : Victor Horta, Paul Hankar, Henry Van de Velde, Philippe Wolfers.

Peinture et sculpture comptent des artistes majeurs tels Théo Van Rysselberghe, Eugène Laermans, Constantin Meunier, Georges Minne.

Léopold II poursuit son action de « roi bâtisseur » (voies de communication, constructions, monuments…). Il lèguera à la Belgique (1908) le Congo qu’il avait acquis personnellement en 1885.

Le POB (Parti Ouvrier belge) lance une grève générale pour obtenir le suffrage universel. Le vote plural est décidé ; il sera effectif l’année suivante. Mais cette même année, un autre État se montre bien plus progressiste, la Nouvelle-Zélande, où, pour la première fois au monde, le droit de vote est accordé aux femmes.

1893 à Bruxelles. Réunis autour d’Albert Le Bizay, des journalistes fondent l’Association des Journaux Périodiques, laquelle devient, en 1898, l’Association des Journalistes Belges et Étrangers Périodiques et Quotidiens puis, en 1907, l’Association des Journalistes Périodiques Belges et Étrangers. Reconnue peu après en tant qu’union professionnelle, l’AJPBE-VBBJPP est bilingue. Un incendie en a malheureusement détruit les archives.
Élu président de l’AJPBE-VBBJPP, Alain Brohez relance en juin 1988 la publication d’un bulletin dans les deux langues : Revue de la presse périodique – Tijdschrift van de periodieke pers, six pages en noir et blanc, de format A4. De ce n° 1-2 à la dernière livraison (n° 72, juillet 2016), la Revue-Tijdschrift garde le même format mais s’étoffe pour compter jusqu’à 48 pages, diversifie les articles, augmente le nombre de photos, passe à la couleur en 2000, rajeunit sa page 1 par une nouvelle présentation du titre en 2011. Trois éditions spéciales paraissent, qui marquent respectivement les 100, 110 et 120 ans de l’Association : 1893-1993, n° 19 ; 1893-2003, n° 47; 1893-2013, n° 66. Le numéro du centenaire (144 pages !) contient un article détaillé sur l’historique de l’AJPBE ainsi qu’une étude illustrée et extrêmement documentée consacrée à la presse périodique (avec sa traduction en néerlandais). Leur auteur, Stéphane Brabant, a été successivement administrateur, syndic et vice-président de l’Association.

Si aujourd’hui la Revue-Tijdschrift a cessé d’être publiée, une Newsletter a vu le jour et un site a été créé, que nous vous engageons à visiter : www.ajpbe-vbbjpp.eu

Claire Anne MAGNÈS

Notre dernier président Alain Brohez  (jusqu’au 20 aout 2016)

Alain Brohez & Miss Bruxelles 2010

2003 >>> AJPBE – VBBJPP 110 ans… déjà !

 

L’A.J.P.B.E – V.B.B.J.P.P. ou l’Association des Journalistes Périodiques Belges et Etrangers – Verbond der Journalisteen van de Belgische en Buitenlandse Periodieke Pers, fête ses 110 ans cette année. Vénérable vieille dame mais encore et toujours dynamique et pleine d’avenir. « L’AJPBE est-elle un long fleuve tranquille ? » se demande Alain Brohez, l’actuel Président de l’Association dans son dernier éditorial de la revue de la Presse Périodique. « Combien d’associations de presse ont-elles subsisté envers et contre tout pendant 110 ans?

Combien d’associations « nationales » et bilingues ont-elles résisté pendant plus de 40.000 jours?

En 2003, les 1000 membres de notre grande famille écrivent pour environ quatre cents supports; le tirage de tous les titres (de 5.000 à 600.000) totalise plus de deux millions d’exemplaires, lus par plus de six millions de belges. Sans oublier nos membres actifs dans l’audiovisuel.

L’AJPBE « petite association discrète », association royale et centenaire, seule union professionnelle reconnue, compte incontestablement dans le paysage belge ».

Le premier groupement professionnel, dans notre pays a vu le jour en 1891, c’était l’Union de la Presse Périodique Belge, elle rassemblait essentiellement les directeurs et rédacteurs en chefs de périodiques Belges. Dès 1893, de nombreux journalistes, conduit par Albert Le Bizry fondent l’Association des Journaux Périodiques. « L’Association » et « l’Union » figure, avec l’Association de la Presse Belge, parmi les plus vieilles associations professionnelles de Belgique.

En 1898, l’Association des Journaux Périodiques décide d’ouvrir ses rangs aux correspondants de presse étrangers en poste à Bruxelles. Elle devient alors « l’Association des Journalistes Belges et Etrangers Périodiques et Quotidiens ».

Plus de deux cents membres sont inscrits à l’Association en 1901, et la première publication du premier organe voit le jour en 1903.

L’appellation que nous lui connaissons aujourd’hui: « Association des Journalistes Périodiques Belges et Etrangers » date de 1907. Depuis cette date, l’eau du fleuve a coulé, non pas tranquillement, en effet, beaucoup d’événements ont fait de l’Association ce qu’elle est aujourd’hui; et malgré les deux guerres (14/18 et 39/45) elle est toujours là.

Quelques faits importants, parmi tant d’autres, en 1903, l’Association se constitue en union professionnelle, les premiers statuts sont arrêtés en 1909. En 1948 l’Association fête ses 50 ans (avec cinq ans de retard dû à la guerre), en 1954, l’A.J.P.B.E est accréditée à l’O.N.U et à l’O.T.A.N.

L’année 1963 est l’année du 70e anniversaire et en 1968, M.J. de Neeff, Gouverneur de la Province de Brabant, annonce qu’il a plu à Sa Majesté le Roi Baudouin, de reconnaître à l’Association, le titre de Société Royale. En 1995, près de cinquante ans après le lancement d’un mouvement « Presse Périodique », 12 membres de l’A.J.P.B.E reçoivent les insignes d’honneur de Lauréat du Travail, lors d’une cérémonie. Et en 2003, ce sont les 110 ans de l’Association, Monsieur Albert Le Bizay, le premier Président, aurait pu être fier de « son » Association ! (photo du dessous, le Conseil d’Administration en 1963)

de Wallens Eric

Source et illustrations: A.J.P.B.E

Lien vers l’article

2013 >>> L’AJPBE a 120 ans, l’âge de raison…

L’A.J.P.B.E ou l’Association des Journalistes Périodiques Belges et Etrangers, fête ses 120 ans cette année, (1893 – 2013). Vénérable vieille dame, mais encore et toujours dynamique et pleine d’avenir. Combien d’associations « nationales » et bilingues ont-elles résisté pendant tant de temps ? Les nombreux membres de notre grande famille écrivent pour environ trois cents supports ; le tirage de tous les titres (de 5.000 à 600.000), totalise plus de deux millions d’exemplaires, lus par plus de six millions de belges. Sans oublier nos membres actifs dans l’audiovisuel. Et bien entendu, désormais il faut compter aussi avec la presse via « INTERNET ». L’AJPBE, association royale et centenaire, seule union professionnelle reconnue, compte incontestablement dans le paysage journalistique belge ». Le premier groupement professionnel, dans notre pays a vu le jour en 1891, c’était l’Union de la Presse Périodique Belge, elle rassemblait essentiellement les directeurs et rédacteurs en chefs de périodiques belges. Dès 1893, de nombreux journalistes, conduit par Monsieur Albert Le Bizry fondent l’Association des Journaux Périodiques. « L’Association » et « l’Union » figurent, avec l’Association de la Presse Belge, parmi les plus vieilles associations professionnelles de Belgique. En 1898, l’Association des Journaux Périodiques décide d’ouvrir ses rangs aux correspondants de presse étrangers en poste à Bruxelles. Elle devient alors « l’Association des Journalistes Belges et Etrangers Périodiques et Quotidiens ». Plus de deux cents membres sont inscrits à l’Association en 1901, et la première publication du premier organe voit le jour en 1903. L’appellation que nous lui connaissons aujourd’hui : « Association des Journalistes Périodiques Belges et Etrangers » date de 1907. Depuis cette date, l’eau du fleuve a coulé, non pas tranquillement, en effet, beaucoup d’événements ont fait de l’Association ce qu’elle est aujourd’hui ; et malgré les deux guerres (14/18 et 39/45), elle est toujours bien présente. Quelques faits importants, parmi tant d’autres, en 1903, l’Association se constitue en union professionnelle, les premiers statuts sont arrêtés en 1909. En 1948 l’Association fête ses 50 ans (avec cinq ans de retard dû à la guerre), en 1954, l’A.J.P.B.E est accréditée à l’O.N.U et à l’O.T.A.N. L’année 1963 est l’année du 70ème anniversaire et en 1968, M.J. de Neeff, Gouverneur de la Province de Brabant, annonce qu’il a plu à Sa Majesté le Roi Baudouin, de reconnaître à l’Association, le titre de Société Royale. Voilà donc une association qui a de beaux titres et qui peut-être fière de les porter… 120 ans, l’âge de raison comme on dit !!! Alors je ne puis que souhaiter encore longue vie à l’AJPBE, ainsi qu’à son actuel président, le toujours très dynamique Alain Brohez. « Champagne » !!!

Christian BOUVY Journaliste AJPBE

Lien vers l’article